... des statistiques de qualité au service du développement
 
Au troisième trimestre de 2013, l’économie nationale reste dans une dynamique positive avec une croissance de +2,0% après +2,1 % le trimestre précédent :

Au troisième trimestre de 2013, l’économie nationale reste dans une dynamique positive avec une croissance de +2,0% après +2,1 % le trimestre précédent: Cette bonne tendance s’observe dans tous les secteurs, avec une croissance de +1,5 % après +0,8 % dans le primaire, +2,9 % après +1,4 % dans le secondaire et +2,3 % après +3,3 % dans le tertiaire qui enregistre tout de même une perte de vitesse dans son rythme de croissance.

Comparé au même trimestre de l’année précédente, le troisième trimestre de 2013 a connu une croissance de +6,1 % due essentiellement à une forte amélioration des activités du secteur tertiaire (+8,7 %) qui demeure le moteur de croissance.

…Une croissance encore en amélioration dans le secteur primaire

Au troisième trimestre de 2013, le secteur primaire enrégistre sa plus forte croissance sur un trimestre depuis le deuxième trimestre de 2011 (+1,5 % après +0,8 %). Par rapport à la même période en 2012, ce secteur est en hausse de +3,4 %.

Cette croissance est tirée principalement par les activités du sous-secteur de la sylviculture et de l’exploitation forestière (+2,2 % après -0,7 %) qui retrouvent une croissance positive, imputable au léger redressement économique en Europe, qui constitue avec la Chine, les principaux clients. La croissance du secteur primaire est aussi tirée par l’agriculture vivrière (+1,9 % après +1,1 %) dont la saison des récoltes se situe en générale dans cette période.

Par contre, les activités de l’agriculture industrielle et d’exportation (-1,9 % après -0,7 %) continuent dans une mauvaise allure, la saison de la grande récolte des principaux produits (cacao, café, etc.) n’ayant pas encore commencé dans la plupart des bassins de productions.

Les activités d’élevage, chasse et pêche évoluent à un rythme de croissance presque stable depuis le début de l’année (+0,7 %).

…Un secteur secondaire en regain de vitesse

Le troisième trimestre de 2013 est marqué par un regain de croissance dans le secteur secondaire. En effet, après un ralentissement de croissance au deuxième trimestre (+1,4 %), ce secteur a connu une croissance de +2,9 % au troisième trimestre de 2013. Comparé à la même période en 2012, les activités de ce secteur ont cru dans l’ensemble de +5,0 %.

Cette amélioration du rythme de croissance dans le secteur secondaire est essentiellement imputable à la forte croissance des activités des industries extractives (+14,4 % après +7,6 %) et en particulier l’extraction d’hydrocarbures (+15,1% après +7,9 %). Ceci s’explique par le début de la mise en exploitation des puits de Dissoni et l’entrée en activité d’autres nouveaux gisements.

Le sous-secteur des industries agroalimentaires se redresse aussi (+1,9 %), après trois trimestres consécutifs de baisse, dont notamment -0,6 % au deuxième trimestre de 2013.

Le sous-secteur des Bâtiments et Travaux Publics (BTP), est également en regain de croissance (+0,9 % ) après la forte chute enregistrée au trimestre précédent (-16,6 %). Cette inversion de tendance peut s’expliquer par la régularisation des procédures de passation des marchés publics qui a permis le début effectif de certains travaux dans ce sous-secteur.

Le sous-secteur de l’électricité, eau et gaz est en recul (-4,0 % après +3,4 %) dû à la baisse de la production de l’électricité, malgré l’entrée en production de la centrale à gaz de Kribi qui dispose d’une capacité de 216 MW. Cette capacité est insuffisamment injectée dans le réseau électrique en raison des difficultés de transport entre Kribi et le réseau interconnecté AES Sonel.

Enfin, les autres industries manufacturières ont enregistré une forte baisse dans leur rythme de croissance (+0,6 % après +6,3 %).

…Un secteur tertiaire légèrement au ralenti

Au troisième trimestre de 2013, la croissance du secteur tertiaire se situe à +2,3 % après +3,3% le trimestre précédent. Malgré le léger ralentissement observé, ce secteur marque encore un dynamisme dans l’ensemble de ses activités. La bonne tenue des activités du secteur se conserve davantage dans le temps puisque comparée à la période correspondante en 2012, la croissance a grimpé de +8,7 %.

Cette évolution est imputable à l’accélération du rythme de croissance des activités de transport, entrepôts et télécommunications (+3,9 % après +4,9 %). Cette hausse s’explique par le fait que les déplacements et communications sont plus fréquents au troisième trimestre qui correspond à la période des vacances scolaires.

Les banques et autres institutions financières ont également soutenu la croissance de ce secteur (+3,3 % après +1,1 %) grâce au crédit scolaire qu’elles accordent régulièrement aux ménages aux mois d’août et de septembre.

Les activités d’administration publique, de la santé et de l’éducation (+ 2,6 % après +2,1%) continuent dans leur bon rythme de croissance habituelle toujours en liaison avec la prise en solde déjà en voie d’achèvement, des personnels contractualisés dans le cadre du recrutement des 25 000 jeunes diplômés à la fonction publique.

Quant aux commerces, hôtels et restaurants, la croissance dans ce secteur a connu une baisse par rapport à celui enregistré au trimestre dernier (+1,2 % après +4,6 %) ; tout comme les autres services dont le niveau de croissance se situe à +0,8 % après +1,1 % le trimestre précédent.

Sous l’hypothèse de stabilité du dynamisme de l’ économie nationale au quatrième trimestre de 2013, la croissance annuelle se situerait à +2,8 % dans le secteur primaire, +4,3 % dans le secondaire, et +7,0 % dans le tertiaire. Cette perspective situerait la croissance annuelle du PIB à +5,1 % en 2013 contre +4,6 % en 2012, soit un demi point de croissance de plus. Ce niveau, bien qu’étant en augmentation, reste en-déçà de la cible de +6,3 % prévu dans le cadrage macroéconomique décliné dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE).



Télécharger la version complète (pdf) du document



Flash Infos

JOURNÉE AFRICAINE DE LA STATISTIQUE, 18 novembre 2016 : DÉCLARATION OFFICIELLE DU MINISTRE DE L’ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE. Pour plus d’information cliquer Ici.

LE MOIS DE LA STATISTIQUE AU CAMEROUN, édition 2016 : Depuis 2015, le Cameroun a institué le MOIS DE LA STATISTIQUE qui couvre la période du 20 octobre au 20 novembre dans le but de marquer son adhésion à la résolution des Nations Unies qui invite les pays membres, de promouvoir à travers des actions, la Statistique en tant qu’outil d’aide à la prise de décision axée sur les résultats. Pour l’année 2016, LE MOIS DE LA STATISTIQUE AU CAMEROUN est meublé par plusieurs activités et porte sur le thème «Renforcement des statistiques économiques pour l’intégration régionale, la transformation structurelle et le développement durable ». Pour plus d’information cliquer Ici.

PARIS21 : Rapport 2016 sur le soutien des partenaires à la Statistique dans le monde. Pour plus d’information cliquer Ici.

Annuaire Statistique du Cameroun 2014

LE MOIS DE LA STATISTIQUE :AGENDA
Du 12 au 16 octobre 2015 :Mise en adaptation de la SNDS 2, sous le format de la planification stratégique intégrée.
19 octobre 2015 : Forum de sensibilisation sur les résultats de l’atelier régional sur la planification stratégique intégrée (co-organisé avec AFRISTAT-STATCanada & Paris21).
22 octobre 2015 : Grande sensibilisation autour de la SNDS 2 en alignement sur les ODD, et les défis de l’AP2015 en matière statistique.
26 octobre 2015 : Organisation d’une table ronde avec les partenaires au développement pour le financement de la SNDS 2.
30 octobre 2015 :
(1) Installation du Conseil National du 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat, du Président et des Vice-présidents du Comité Technique;
(2) Installation du Président du Conseil d’Administration, du Directeur Général et du Directeur Général Adjoint du Bureau National de l’Etat Civil.
14 novembre 2015 :Une marche sportive réunissant tous les membres du SSN.
18 novembre 2015 :
(1) Tenue de la 14ème session du CNS;
(2) Communication du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire sur le thème de ces journées.

Rapport préliminaire de l'ECAM4 de 2014. Pour plus d’information cliquer Ici.

Atelier de lancement du Projet de renforcement des capacités des pays à l’utilisation des technologies mobiles pour la collecte des données statistiques au Cameroun, du 24 au 26 juin 2015 à Yaoundé. Pour plus d’information cliquer Ici.

Contribution à la 73e lettre d’AFRISTAT (LLA) 2eTrimestre 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Avis d’appel d’offres national ouvert n°03/aono/ins /cipm/2015 du 20 avril 2015 pour le gardiennage des locaux de l’INS -exercice 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Relevé des conclusions et recommandations de la 46ème Session de la commission statistique des Nations unies, New-York, du 27 février au 06 mars 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

60e WSC 2015 : Appel à communication. La soumission des articles pour une présentation est ouverte jusqu'au 13 Février 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Première réunion du Comité des Directeurs Généraux des Instituts Nationaux de Statistique (CoDGs) et la Commission Statistique pour l'Afrique (StatCom-Africa), Tunis, du 8 au 12 Décembre 2014, . Pour plus d’information cliquer Ici.

Evolution de l’inflation au cours des neuf premiers mois (janvier-septembre) de l’année 2014 .

Annuaire Statistique du Cameroun en 2013 .

Etude sur la situation de référence des indicateurs De la chaine pénale au Cameroun en 2014 .

Célébration de la 24ieme Journée Africaine de la statistique (JAS) sous le thème: "des données en accès libre, en faveur de la responsabilité et de la participation sans exclusion".

Etude sur les transactions transfrontalières du commerce extérieur en 2014 .

Les Comptes Nationaux du deuxième trimestre de 2014.

Les Comptes Nationaux du premier trimestre de 2014.

Rapport sur la monographie des échanges transfrontaliers de marchandises au Cameroun, 2014.