... des statistiques de qualité pour éclairer le choix des décideurs
 
En 2011, 66% de ménages disposaient d’au moins une moustiquaire Imprégnée à Longue Durée d’Action (MILDA) :

66% des ménages possèdent une moustiquaire Imprégnée à Longue Durée d’Action (MILDA)

Près de 66% de ménages sont en possession d’au moins une MILDA. Cette proportion était de 33% en 2011. Cette proportion varie selon le milieu: Elle est de 59% en milieu urbain contre 75% des ménages du milieu rural.

Pourcentage de ménages possédant au moins une MILDA

image1

Parmi les ménages possédant les MILDA, 85% l’ont eu au pendant la campagne de distribution de 2011. Cette proportion se situe à 90% en milieu rural contre seulement 79% en milieu urbain. Elle de 91% chez les plus pauvres et de 79% chez les plus riches.

image2

72% des ménages en possession les utilisent

Seulement 72% des ménages en possession des moustiquaires imprégnées les utilisent effectivement. De manière générale, il y a un gap important entre la possession (66%) et l’utilisation (39%) des moustiquaires impregnées, d’où la nécessité d’intensifier la campagne en vue de relever le taux de couverture en moustiquaires imprégnées et de sensibiliser davantage les ménages à leur utilisation.

image3

En moyenne 63% des moustiquaires imprégnées disponibles sont utilisées pour dormir

Dans l’ensemble, 63 % des moustiquaires imprégnées disponibles ont été utilisées pour dormir la nuit précédant l'enquête.La chaleur, l’absence de moustiques et l’excès de moustiquaires dans le ménage constituent les principales raisons de non utilisation des moustiquaires imprégnées disponibles. Ce pourcentage est plus élevé en milieu urbain (70%) qu’en milieu rural (56%) et chez les plus riches (71%) que chez les plus pauvres (50%).

image4

A peine 50% des enfants de moins de 5 dorment dans les moustiquaires imprégnées

Un peu moins de la moitié des enfants de moins de 5 ans a dormi sous une moustiquaire imprégnée la nuit précédant l’enquête. L’utilisation des moustiquaires imprégnées diminue avec l’âge.

image5

Les femmes enceintes, une cible de la campagne, sont seulement 41% à dormir sous une moustiquaire imprégnée

Dans l’ensemble 41% de femmes enceintes ont dormi sous une MI la nuit précédant l’enquête. L’utilisation des moustiquaires imprégnées augmente avec le niveau d’instruction de la femme enceinte.

image6

Sensibilisation des ménages

Globalement, les ménages ont été bien couverts par la sensibilisation sur la campagne de distribution des MILDA de 2011. En effet, dans près de 9 ménages sur 10, la personne interrogée était au courant de cette campagne.

Dénombrement pendant la campagne

Afin d’évaluer la couverture de la distribution des MILDA, un des indicateurs à considérer est le pourcentage des ménages dénombrés ou ayant reçu un coupon pendant la campagne. Dans l’ensemble, seulement 64% des ménages ont reçu un coupon pendant cette campagne. Ce pourcentage est plus élevé en milieu rural (70%) qu’en milieu urbain (60%).

Temps d’attente au point de distribution

Le temps mis la dernière fois au point de distribution pour avoir les MILDA est variable : seul un ménage sur cinq (21%) en a obtenu en moins de 30 minutes d’attente, et presque autant après 30 minutes à 1 heure d’attente. Pour un ménage sur quatre (26%), que ce soit en milieu urbain ou rural, il a fallu attendre plus de 2 heures pour recevoir des MILDA. Les membres des ménages se sont déplacés en moyenne 2 fois pour se rendre au point de distribution. Au final, 5% des ménages n’ont pas reçu de MILDA, leur attente s’étant révélée vaine.

Effectivité de la distribution

La couverture universelle en MILDA est la distribution d’une MILDA pour deux personnes à risque. Cette couverture a été atteinte dans 35% des ménages à la fin de la campagne de distribution d’octobre 2011. Elle se situe à 32% des ménages en mai 2013.

Quelques dysfonctionnements ont été décelés dans la distribution des MILDA : 7% des ménages n’ayant pas reçu au préalable de coupons ont reçu au moins une MILDA.

Pour trois ménages sur dix, la personne interviewée a répondu que le ménage n’avait pas reçu des MILDA lors de la campagne. Parmi les raisons de non obtention de la MILDA, les ménages ont principalement évoqué : leur absence pendant la campagne de distribution (23%), le non dénombrement du ménage (29%), la perte du coupon (16%), le refus du distributeur (8%) et la rupture de stock (9%).

Accrochage des MILDA reçues

Dans l’ensemble, 7% de ménages ayant reçu des MILDA lors de la campagne ont déclaré n’avoir pas pu accrocher leurs MILDA. Parmi les difficultés les plus évoquées: « ne pas savoir accrocher la MILDA (49%) », «ne pas avoir de matériels pour l’accrocher (13%) », « ne pas avoir les formats/contours appropriés dans la maison pour accrocher la MILDA (13%) » et « ne pas avoir de place pour l’accrocher (10%) ».

Informations sur l’utilisation des MILDA

Dans l’ensemble et quel que soit le milieu de résidence, 61% de chefs de ménages ou leur représentant ont affirmé avoir suivi les informations sur l’utilisation des MILDA, quelle que soit la source utilisée. Ces informations contenaient trois messages : 42 % des ménages ont cité le message « étaler la moustiquaire et laisser à l’air libre 24 heures avant de l’accrocher », 30% « dormir sous la moustiquaire toutes les nuits » et 18% « utiliser les moustiquaires permet d’éviter le paludisme ».

Prévalence et traitement de la fièvre chez les enfants

Parmi les enfants de moins de cinq ans, 20% ont eu la fièvre au cours des deux semaines ayant précédé l’enquête. Le traitement ou des conseils ont été recherchés pour 47% des cas et 21% d’enfants ont été traités par un médicament à base de dérivé d’ACT. Cette proportion varie suivant l’âge de l’enfant et le milieu de résidence. Elle est de 12% pour les enfants de moins de 12 mois et atteint 26% pour les enfants de 48-59 mois. Les enfants du milieu urbain (28%) ont plus bénéficié d’ACT que ceux du milieu rural (13%).

image7

En téléchargement


Enquête post-campagne sur l’utilisation des MILDA : Rapport principal
Enquête post-campagne sur l’utilisation des MILDA : Rapport resumé
Enquête post-campagne sur l’utilisation des MILDA : Dépliant


Flash Infos

JOURNÉE AFRICAINE DE LA STATISTIQUE, 18 novembre 2016 : DÉCLARATION OFFICIELLE DU MINISTRE DE L’ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE. Pour plus d’information cliquer Ici.

LE MOIS DE LA STATISTIQUE AU CAMEROUN, édition 2016 : Depuis 2015, le Cameroun a institué le MOIS DE LA STATISTIQUE qui couvre la période du 20 octobre au 20 novembre dans le but de marquer son adhésion à la résolution des Nations Unies qui invite les pays membres, de promouvoir à travers des actions, la Statistique en tant qu’outil d’aide à la prise de décision axée sur les résultats. Pour l’année 2016, LE MOIS DE LA STATISTIQUE AU CAMEROUN est meublé par plusieurs activités et porte sur le thème «Renforcement des statistiques économiques pour l’intégration régionale, la transformation structurelle et le développement durable ». Pour plus d’information cliquer Ici.

PARIS21 : Rapport 2016 sur le soutien des partenaires à la Statistique dans le monde. Pour plus d’information cliquer Ici.

Annuaire Statistique du Cameroun 2014

LE MOIS DE LA STATISTIQUE :AGENDA
Du 12 au 16 octobre 2015 :Mise en adaptation de la SNDS 2, sous le format de la planification stratégique intégrée.
19 octobre 2015 : Forum de sensibilisation sur les résultats de l’atelier régional sur la planification stratégique intégrée (co-organisé avec AFRISTAT-STATCanada & Paris21).
22 octobre 2015 : Grande sensibilisation autour de la SNDS 2 en alignement sur les ODD, et les défis de l’AP2015 en matière statistique.
26 octobre 2015 : Organisation d’une table ronde avec les partenaires au développement pour le financement de la SNDS 2.
30 octobre 2015 :
(1) Installation du Conseil National du 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat, du Président et des Vice-présidents du Comité Technique;
(2) Installation du Président du Conseil d’Administration, du Directeur Général et du Directeur Général Adjoint du Bureau National de l’Etat Civil.
14 novembre 2015 :Une marche sportive réunissant tous les membres du SSN.
18 novembre 2015 :
(1) Tenue de la 14ème session du CNS;
(2) Communication du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire sur le thème de ces journées.

Rapport préliminaire de l'ECAM4 de 2014. Pour plus d’information cliquer Ici.

Atelier de lancement du Projet de renforcement des capacités des pays à l’utilisation des technologies mobiles pour la collecte des données statistiques au Cameroun, du 24 au 26 juin 2015 à Yaoundé. Pour plus d’information cliquer Ici.

Contribution à la 73e lettre d’AFRISTAT (LLA) 2eTrimestre 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Avis d’appel d’offres national ouvert n°03/aono/ins /cipm/2015 du 20 avril 2015 pour le gardiennage des locaux de l’INS -exercice 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Relevé des conclusions et recommandations de la 46ème Session de la commission statistique des Nations unies, New-York, du 27 février au 06 mars 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

60e WSC 2015 : Appel à communication. La soumission des articles pour une présentation est ouverte jusqu'au 13 Février 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Première réunion du Comité des Directeurs Généraux des Instituts Nationaux de Statistique (CoDGs) et la Commission Statistique pour l'Afrique (StatCom-Africa), Tunis, du 8 au 12 Décembre 2014, . Pour plus d’information cliquer Ici.

Evolution de l’inflation au cours des neuf premiers mois (janvier-septembre) de l’année 2014 .

Annuaire Statistique du Cameroun en 2013 .

Etude sur la situation de référence des indicateurs De la chaine pénale au Cameroun en 2014 .

Célébration de la 24ieme Journée Africaine de la statistique (JAS) sous le thème: "des données en accès libre, en faveur de la responsabilité et de la participation sans exclusion".

Etude sur les transactions transfrontalières du commerce extérieur en 2014 .

Les Comptes Nationaux du deuxième trimestre de 2014.

Les Comptes Nationaux du premier trimestre de 2014.

Rapport sur la monographie des échanges transfrontaliers de marchandises au Cameroun, 2014.