... des statistiques de qualité pour un dialogue social riche
 
Pires formes de travail des enfants : Etude pilote sur l’exploitation sexuelle commerciale des enfants au Cameroun en 2010 :

Smiley face

Principaux résultats :


Profil des enfants travailleurs de sexe
  • Un nombre important et grandissant des enfants de moins de 18 ans, filles et garçons, pratiquent le commerce du sexe, en professionnel
  • Parmi eux, l’on retrouve des enfants mariés ou divorcés, installés à leur propre compte.
  • Les enfants d’obédience chrétienne sont plus nombreux sur ce marché du travail, malgré les prescriptions religieuses. Près de 35% d’enfants travailleurs du sexe vont en même temps à l’école.
  • Une part importante d’enfants sont obligés de migrer vers les milieux urbains pour mener à bien leur activité de commerce sexuel, la principale raison évoquée étant la recherche du travail et des moyens de survie pour leurs familles respectives.

Pratique du commerce de sexe par les enfants
  • Les enfants utilisent plusieurs canaux pour exercer leur activité : résidences personnelles, « rues de la joie », hôtels, téléphones, etc. les uns au grand jour et les autres plus discrets, de jour comme de nuit
  • Plus de la moitié des enfants exercent ce commerce comme activité principale, tandis que d’autres en font une activité secondaire
  • L’entrée dans le marché de travail du sexe se fait très tôt, parfois à l’âge de 9 ans, à travers plusieurs canaux
  • Les enfants pratiquant le commerce du sexe sont plus recherchés par les clients que leurs collègues plus âgés. Dans le même temps, le port du préservatif lors des rapports intimes reste une préoccupation pour ces enfants

Santé des enfants
  • Les enfants qui pratiquent la prostitution ont souvent des problèmes de santé liés aux MST, certainement à cause du refus du port de préservatif par certains de leurs clients et à la consommation de l’alcool ou des stupéfiants

    • Abus, torture et traite
      • Les enfants travailleurs du sexe connaissent toutes sortes d’abus et de torture, tant de la part des parents ou autres membres de la famille, des clients que de la part des forces de l’ordre. Etant donné qu’ils pratiquent une activité illicite, ils n’ont point de protection ni de moyens de recours


      Conclusion et recommandations :

      • L’activité du commerce du sexe chez les enfants au Cameroun se pratique sous plusieurs facettes, soit au grand jour, soit de manière voilée. L’exploitation sexuelle des enfants ne sévit plus désormais dans les seules rues des agglomérations urbaines, mais elle a également envahi les autoroutes des NTIC.
      • Aussi quelques recommandations sont-elles faites en l’endroit des autorités, des familles et des éducateurs :
        • Sensibiliser les adultes et les jeunes sur les dangers liés la production et l’utilisation du matériel pornographique ;
        • Introduire, tout au long du cycle scolaire, des cours spécifiques à l’éducation sexuelle dans les programmes scolaires ;
        • Informer de plus en plus les jeunes sur les risques auxquels ils s’exposent en pratiquant les métiers du sexe, notamment via Internet ;
        • Mettre en œuvre des structures qui auront pour mission de recenser les jeunes, de les former afin qu’ils trouvent leur métier dans un autre domaine ;
        • Intensifier l’information des jeunes sur la traite des enfants ;
        • Mettre sur pied un programme de suivi et de protection des jeunes travailleurs de sexe interpellés par les forces de maintien de l’ordre public ;
        • S’attaquer aux causes sous-jacentes de l’exploitation sexuelle des enfants, à savoir, la pauvreté, les dysfonctionnements familiaux, la toxicomanie, l’éthylisme, le proxénétisme, etc.



      Pour plus de détails, télécharger la Version PDF (plus complète)


Flash Infos

JOURNÉE AFRICAINE DE LA STATISTIQUE, 18 novembre 2016 : DÉCLARATION OFFICIELLE DU MINISTRE DE L’ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE. Pour plus d’information cliquer Ici.

LE MOIS DE LA STATISTIQUE AU CAMEROUN, édition 2016 : Depuis 2015, le Cameroun a institué le MOIS DE LA STATISTIQUE qui couvre la période du 20 octobre au 20 novembre dans le but de marquer son adhésion à la résolution des Nations Unies qui invite les pays membres, de promouvoir à travers des actions, la Statistique en tant qu’outil d’aide à la prise de décision axée sur les résultats. Pour l’année 2016, LE MOIS DE LA STATISTIQUE AU CAMEROUN est meublé par plusieurs activités et porte sur le thème «Renforcement des statistiques économiques pour l’intégration régionale, la transformation structurelle et le développement durable ». Pour plus d’information cliquer Ici.

PARIS21 : Rapport 2016 sur le soutien des partenaires à la Statistique dans le monde. Pour plus d’information cliquer Ici.

Annuaire Statistique du Cameroun 2014

LE MOIS DE LA STATISTIQUE :AGENDA
Du 12 au 16 octobre 2015 :Mise en adaptation de la SNDS 2, sous le format de la planification stratégique intégrée.
19 octobre 2015 : Forum de sensibilisation sur les résultats de l’atelier régional sur la planification stratégique intégrée (co-organisé avec AFRISTAT-STATCanada & Paris21).
22 octobre 2015 : Grande sensibilisation autour de la SNDS 2 en alignement sur les ODD, et les défis de l’AP2015 en matière statistique.
26 octobre 2015 : Organisation d’une table ronde avec les partenaires au développement pour le financement de la SNDS 2.
30 octobre 2015 :
(1) Installation du Conseil National du 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat, du Président et des Vice-présidents du Comité Technique;
(2) Installation du Président du Conseil d’Administration, du Directeur Général et du Directeur Général Adjoint du Bureau National de l’Etat Civil.
14 novembre 2015 :Une marche sportive réunissant tous les membres du SSN.
18 novembre 2015 :
(1) Tenue de la 14ème session du CNS;
(2) Communication du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire sur le thème de ces journées.

Rapport préliminaire de l'ECAM4 de 2014. Pour plus d’information cliquer Ici.

Atelier de lancement du Projet de renforcement des capacités des pays à l’utilisation des technologies mobiles pour la collecte des données statistiques au Cameroun, du 24 au 26 juin 2015 à Yaoundé. Pour plus d’information cliquer Ici.

Contribution à la 73e lettre d’AFRISTAT (LLA) 2eTrimestre 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Avis d’appel d’offres national ouvert n°03/aono/ins /cipm/2015 du 20 avril 2015 pour le gardiennage des locaux de l’INS -exercice 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Relevé des conclusions et recommandations de la 46ème Session de la commission statistique des Nations unies, New-York, du 27 février au 06 mars 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

60e WSC 2015 : Appel à communication. La soumission des articles pour une présentation est ouverte jusqu'au 13 Février 2015. Pour plus d’information cliquer Ici.

Première réunion du Comité des Directeurs Généraux des Instituts Nationaux de Statistique (CoDGs) et la Commission Statistique pour l'Afrique (StatCom-Africa), Tunis, du 8 au 12 Décembre 2014, . Pour plus d’information cliquer Ici.

Evolution de l’inflation au cours des neuf premiers mois (janvier-septembre) de l’année 2014 .

Annuaire Statistique du Cameroun en 2013 .

Etude sur la situation de référence des indicateurs De la chaine pénale au Cameroun en 2014 .

Célébration de la 24ieme Journée Africaine de la statistique (JAS) sous le thème: "des données en accès libre, en faveur de la responsabilité et de la participation sans exclusion".

Etude sur les transactions transfrontalières du commerce extérieur en 2014 .

Les Comptes Nationaux du deuxième trimestre de 2014.

Les Comptes Nationaux du premier trimestre de 2014.

Rapport sur la monographie des échanges transfrontaliers de marchandises au Cameroun, 2014.